Découvrir Belval 

Le Ternois


Fromagerie

Vie de Belval

Autour de Belval

Quand en 1893, quelques sœurs trappistines fondèrent une Abbaye dans le vallon de Belval, au cœur du Ternois, nombreux étaient les bourgs du département qui possédaient une ou plusieurs brasseries - malteries. Certains paysans allaient jusqu'à brasser leur propre bière qu'ils offraient aux moissonneurs saisonniers embauchés à la Saint-Jean. C'était également avec cette bière de malt blond que les journaliers agricoles fêtaient la dernière gerbe annonçant la fin des moissons.

Aujourd'hui, la plupart des brasseries on fermé leurs portes et les ouvriers agricoles ont rejoint les villes, néanmoins le Ternois reste ce "Pays" tourné vers la terre avec ses étendues de blé, d'orge et de luzerne… Fières de ce "Pays" qui les a accueillies voici un siècle, les sœurs trappistines ont élaboré, avec la complicité de la brasserie de St-Pol, un fromage affiné à la Saint-Poloise, bière au malt blond. Evidemment, elles appelèrent ce fromage à croûte blonde, le Ternois.

Le Ternois 

A la recherche de matière première de qualité, les sœurs trappistines se tournent naturellement vers leurs frères trappistes de Flandre et du Hainaut, réputés pour leur savoir-faire laitier. Dans l'obscurité des caves de l'Abbaye, la caillebotte blanche s'affine pendant de longues semaines sous les soins attentifs des sœurs trappistines.

 

Six semaines pendant lesquelles les sœurs ont brossé, lavé et retourné les fromages suivant des gestes précis. Ce travail, surtout manuel, s'inscrit dans la tradition monastique et participe avec la prière et l'étude à un équilibre d'une vie tournée vers Dieu.
 

En vous proposant le Ternois, fromage au léger goût de fleur de houblon, les sœurs trappistines de l'Abbaye de Belval vous font partager tout le savoir-faire des Pays du Nord.